Connexion

Récupérer mon mot de passe

Rechercher
 
 

Résultats par :
 


Rechercher Recherche avancée

Mots-clés

jacobs  homme  2002  marc  citizen  soir  sauvage  analyse  collector  grande  

Marque-page social

Marque-page social delicious  Marque-page social reddit  Marque-page social stumbleupon  Marque-page social slashdot  Marque-page social yahoo  Marque-page social google  Marque-page social blogmarks  Marque-page social live      

Conservez et partagez l'adresse de Forum Images de Parfums - Publicités de parfums sur votre site de social bookmarking

Flux RSS


Yahoo! 
MSN 
AOL 



Publicité : les magazines de mode nord-américains à la diète

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas

Publicité : les magazines de mode nord-américains à la diète

Message  Michel le Jeu 14 Aoû 2008 - 10:47

Publicité : les magazines de mode nord-américains à la diète

<table width=1 align=left border=0><tr><td align=middle>
</TD></TR></TABLE>C'est une cure d'amincissement dont se passeraient bien les magazines féminins américains. La bible de la mode, Vogue a perdu cinquante-et-une pages de publicité dans son édition de septembre par rapport à celle de l'année dernière. Une grosse déception quand on sait qu'à la rentrée 2007, Vogue avait battu tous les records : 725 pages de publicité et un magazine pesant 2,2 kilos...

Le quotidien américain The Wall Street Journal révèle que Vogue n'est pas le seul mensuel féminin à observer ce régime drastique : « Les deux tiers des 16 principaux magazines de mode et beauté comptent moins de pages qu'il y a un an. » W, Cosmopolitan ou encore Vanity Fair sont tous plus minces cette année.

« Il y a peu de temps encore, la presse féminine ressemblait à une oasis au milieu de tous les mauvais résultats des groupes éditeurs de presse », note le quotidien américain. Si les éditions de septembre sont toujours considérées comme les plus importantes de l'année, car elles permettent de lancer les nouvelles modes de la rentrée, les annonceurs ont tendance à réduire les budgets.

Un recul qui s'explique, selon The Wall Street Journal, par le fait que les grandes marques de vêtements, de produits de beauté ainsi que les joailliers ont mis plus de temps que d'autres à lancer des campagnes de publicité sur Internet. Un facteur semble faire hésiter les marques les plus prestigieuses à sauter le pas : les lectrices aiment autant feuilleter les pages de publicité pour découvrir les nouvelles tendances que lire les articles de leurs mensuels favoris.

« Mais, à présent, les choses commencent à se compliquer pour ces magazines. Le nombre de pages de publicité dans les titres les plus connus a chuté d'environ 8 % au deuxième trimestre cette année, et les éditeurs admettent que cette baisse se poursuit encore. » Et avec des prix qui peuvent atteindre 120 000 dollars pour une page entière de publicité, chaque feuille de papier glacé en moins est un coup dur.

source : http://fr.fashionmag.com/news/news.php?id=39837


Espèrons qu'il n'en sera pas ainsi avec les publicités de parfum dans nos magazines français !
Salut
avatar
Michel
oooooo

Nombre de messages : 6351

Voir le profil de l'utilisateur http://perso.numericable.fr/mmichelemi97/michelmespubs/

Revenir en haut Aller en bas

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut


 
Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum